Une histoire Française depuis 1806

Une histoire Française depuis 1806

 (3)

Toiles de Mayenne - La lettre de la Manufacture : Une histoire Française

Longtemps, Toiles de Mayenne ne s’est pas exprimée sur sa position de fabricant Français. Mayennaise depuis sa création en 1806, actrice économique du territoire local et au-delà, ses savoir-faire se sont développés naturellement, poussés par les besoins d’une clientèle globalement Française elle aussi. Au fil du temps, et en particulier depuis une trentaine d’années, de nouveaux acteurs sont venus occuper le terrain du textile déco en exploitant les codes de l’art de vivre à la française. Grandes surfaces dédiées à la maison, vente en ligne d’illusions rêvées et réseaux de franchises évoquant l’univers des maisons de famille, ces acteurs construisent des offres attractives massivement construites sur l’importation.

Fabriquer en France, Consommer Français.

Pourquoi ce n’est pas anodin ?

En consommant Made-in-France, on soutient une croissance raisonnée, créatrice d’emplois et on contribue à garder vivant le patrimoine et les savoir-faire français.

Jusque dans les années 70/80 consommer Français était complètement normal et personne n’y prêtait attention.

Les choses nécessaires à la vie quotidienne étaient fabriquées non seulement dans le pays, mais pour la plupart, tout près du lieu de vie. 

Depuis une trentaine d’années, avec la progression de la mondialisation et la course aux prix bas (sans grand souci de qualité), c’est devenu l’inverse et les produits importés de très loin ont malheureusement pris de plus en plus de place… 

Depuis une petite dizaine d’années, quelques convaincus ont commencé à inverser ce mouvement et aident à la prise de conscience. Le nombre de marques fabriquant en France a progressé et l’offre couvre à nouveau de très grands secteurs. Au point que certaines marques essaient même de se faire passer pour made-in-france (attention au French-washing).

Il faut savoir que consommer des produits vraiment fabriqués en France a un réel impact non seulement sur l’environnement mais aussi sur l’emploi.

Si les Français achetaient un vêtement fabriqué en France une fois sur trois au lieu de une sur dix actuellement, 160 000 emplois seraient créés en France.

Pour les chaussures, c’est 55 000 emplois qui pourraient être créés si on achetait une fois sur deux au lieu de une fois sur dix une fabrication dans l’hexagone. 

Après avoir perdu les deux tiers de ses effectifs salariés entre 1996 et 2015, le secteur textile Français s’est enfin remis à créer des emplois. 3 000 par an sont annoncés pour les années à venir. source le Journal du Textile avant le confinement

Cette Pandémie aura révélé la nécessité d’un minimum d’autonomie en matière de production. Que ce soit dans le domaine médical, première évidence, mais aussi alimentaire, et par ricochet pour tous nos besoins. Après tout, nous qui vivons et gagnons notre vie en France, en apprécions l’art de vivre, nous devrons, si nous voulons bâtir un mode de vie durable, construire et préserver l’emploi en faisant fonctionner les entreprises autour de nos lieux de vie.
Pour être tout à fait honnête, après ce confinement, il s’agit non seulement de préserver… mais carrément de sauver des savoir-faire fragilisés par la mondialisation et récemment mis à mal par l’arrêt économique lié à la pandémie. 

Il est temps de mettre vraiment en pratique les idées que nous sommes si nombreux à partager.

Pour mémoire, le Bio a pris son essor parce qu’une grande partie des consommateurs ont réellement commencé à refuser d’acheter des produits chargés en phytosanitaires. Grâce à cette prise de conscience, les clients sont devenus plus déterminés, ont recherché les petits producteurs qui par conséquent ont rempli leurs carnets de commandes. Le confinement a accentué ce phénomène, La Ruche qui dit Oui ou les AMAP ont été de vraies solutions et les ventes de Bio ont progressé de plus de 60 % et 76 % de personnes interrogées sur leurs modes de consommations comptent continuer à privilégier le made in France.

Forcément, quand on fabrique en France “depuis des lustres” (Toiles de Mayenne tisse et fabrique en France, dans le même village de Mayenne depuis 1806), dans un environnement protégé, des produits durables -qui durent vraiment des années- voir les habitudes changer, et nos valeurs de plus en plus partagées, donne du courage pour persévérer et affronter la période.

Pendant ce confinement, nous sommes très nombreux à avoir profité de ce temps soudain à disposition pour faire quelques recherches et trouver la version Fabriqué-en-France (parfois pas très loin de chez nous) de ce que nous achetions auparavant sans trop se poser de questions.

Une bonne façon de les repérer est de chercher les labels : Origine France garantie, EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant), France Terre Textile, etc. La liste des exposants au salon du MIF est bien-sûr aussi un bon annuaire. Et il n’est pas nécessaire d’avoir des dons de voyance pour prévoir que les initiatives pour mettre en avant les producteurs Français vont se multiplier. Par exemple, sous l’impulsion de l’Appartement Français, le collectif des boutiques MIF vient de se créer.

En Avril, nous avons partagé en stories sur les réseaux, quelques images de produits fabriqués dans des entreprises françaises.

Voici, non exhaustive, notre liste personnelle (et que nous aurons plaisir à augmenter dans une prochaine publication) :

Comme nous, ces marques actrices de la fabrication française, partagent nos valeurs, fabriquent et vendent, pour beaucoup sans intermédiaires, en France.

Il est urgent de prendre conscience que notre consommation individuelle a un impact global : utiliser notre porte-monnaie en conscience est un acte politique efficace. Quand j'achète français, je vote pour l’emploi de mes proches, je vote pour la qualité de ce que je n’aurais pas à acheter deux fois, je vote pour la décence des conditions de travail, je vote pour des entreprises qui payent leurs taxes en France,  je vote pour les acquis sociaux, je vote pour une production soucieuse de l’environnement, je vote pour un transport réduit au minimum.

Devenir conscient, militant presque, n’est pas si difficile. Avançons ensemble dans ce sens, et fabriquons nous une belle vie.

#consommationresponsable #savoirvivreenfrance #ensembleenfrance #savoirfaireenfrance

Si vous avez apprécié la lecture de ce mail, n’hésitez pas à le transférer à votre entourage, c’est une manière de nous aider et d’appuyer nos valeurs en nous faisant connaître.

Si on vous a transféré ce message, et que vous  souhaitez recevoir directement des nouvelles de la Manufacture Toiles de Mayenne, sachez que vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici. (En temps normal, c’est une à deux fois par mois, pas plus)

Et si vous voulez lire les précédentes Newsletter, elles sont publiées sur le site, dans la rubrique “Actualités”

Toiles de Mayenne - Fabrication Française
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail

 (3)

Site réalisé par Collectif 29.